Abri de jardin : de quoi avez-vous besoin pour sa construction ?

Pour les jardiniers et les bricoleurs amateurs ou aguerris, l’abri de jardin est bien souvent indispensable. Bien plus qu’un espace de stockage, il peut se transformer en véritable atelier et pourquoi pas en pièce à vivre avec terrasse, idéale pour se détendre en été. Si la construction de cet abri de jardin peut être réalisée par un professionnel, sachez toutefois qu’en tant que particulier, vous pouvez parfaitement vous lancer dans l’aventure.

Construire un abri de jardin : quels sont vos besoins ?

Nous venons de le mentionner, l’abri de jardin peut être érigé pour plusieurs usages. Aussi, il est essentiel de faire le point sur vos besoins, afin de définir très clairement l’utilisation qui sera faite de votre futur cabanon.

  • Un espace de stockage : si l’abri de jardin est envisagé comme lieu de rangement pour une tondeuse, des outils et du matériel de jardinage, dans ce cas, la création d’une surface de 5 mètres carrés est amplement suffisante. Bien sûr, cette superficie peut être plus ou moins importante, en fonction de l’encombrement de l’équipement que vous souhaitez y stocker.
  • Un espace de travail : si vous souhaitez faire de votre abri de jardin un antre du bricolage, dans ce cas, il serait intéressant d’opter pour une superficie entre 5 et 20 mètres carrés. Opter pour un espace plus grand vous permet d’y installer un plan de travail ou un établi. D’autre part, un abri de jardin plus spacieux vous offre la possibilité d’y ranger plus de matériel et surtout, de vous y sentir à l’aise pour travailler.
  • Une dépendance : l’abri de jardin peut également se transformer en bureau par exemple, en chambre d’ami ou plus simplement en espace de détente. Dans ce cas, on optera pour une superficie supérieure à 20 mètres carrés.

L’abri de jardin doit respecter les règles d’urbanisme

C’est vrai, avant de vous lancer dans la construction d’un abri de jardin, il serait bon de se questionner quant aux règles d’urbanisme qui s’appliquent. Si la superficie de votre futur cabanon ne dépasse pas les 5 mètres carrés, dans ce cas, nul besoin de se rendre à la mairie. En revanche, effectuer une déclaration de travaux est indispensable, si l’abri de jardin mesure entre 5 et 20 mètres carrés. Pour ériger une dépendance, faire une demande de permis de construire est obligatoire.

La construction d’un abri de jardin : la préparation du sol

Le choix de l’emplacement de votre abri de jardin est essentiel. Celui-ci doit être adapté à sa superficie et préparé, de sorte à pouvoir accueillir la prochaine construction. Aussi, niveler le sol est une étape nécessaire et pour cela, il convient d’effectuer un désherbage efficace, de retirer les pierres et d’aplanir la surface, à l’aide d’un niveau à bulles. La location d’un rouleau peut être envisagée : cet appareil pratique, capable de tasser le terrain, vous fera gagner un temps précieux.

Une fois le sol préparé, plusieurs solutions s’offrent à vous pour créer les fondations de votre abri de jardin. Chacune possède ses propres avantages et inconvénients, c’est ce que nous allons voir :

  • Couler une dalle en béton : ce type de travaux nécessite certaines connaissances et bien souvent, faire appel à un professionnel est nécessaire. Toutefois, la dalle en béton est solide et peut accueillir n’importe quel matériau choisi pour la construction de l’abri de jardin.
  • Réaliser un sol en bois : la création d’une ossature en bois peut elle aussi être envisagée dans l’aménagement des fondations de votre abri de jardin. Plus écologique, l’utilisation de ce matériau doit néanmoins être complétée par du béton, qui sera coulé dans les plots, afin d’assurer plus de sécurité et de solidité à la structure.
  • Un abri de jardin sur parpaings : ce travail de précision nécessite beaucoup plus de temps que la réalisation de fondations en béton ou en bois. D’autre part, les parpaings ne peuvent être envisagés pour les constructions de plus de 15 mètres carrés.

Quel matériau pour votre abri de jardin ?

  • Le bois : esthétique, écologique, le bois confère à votre abri de jardin un rendu plus chaleureux, authentique et accueillant. Faites le choix d’une essence imputrescible, robuste et esthétique comme le cèdre par exemple, ou le sapin.
  • La tôle : s’il elle est simple d’entretien et peu onéreuse, la tôle manque toutefois d’esthétique et a tendance à chauffer lorsqu’elle est exposée au soleil. Elle ne peut donc être envisagée que pour les petites structures, de moins de 5 mètres carrés.
  • Le PVC : particulièrement résistant et imputrescible, ce matériau préserve sa couleur même en présence d’intempéries ou d’un fort ensoleillement. Parfaitement étanche, il convient à la réalisation d’un abri de jardin de toute sorte.
  • Les parpaings : ceux-ci nécessitent quelques compétences en maçonnerie, mais constituent le matériau idéal pour la construction d’un abri de jardin. En effet, une structure « en dur » est beaucoup plus résistante et possède une très longue durée de vie.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire