Faire pousser des champignons chez soi : comment procéder ?

Le champignon est un aliment phare de la cuisine française. Mais, pour bénéficier au maximum de ses saveurs et de ses vertus, il est préférable d’opter pour des produits frais. Malheureusement, les champignons frais sont généralement assez onéreux et le choix des variétés disponibles en supermarché est bien souvent limité. Sachez toutefois qu’il est parfaitement envisageable de faire pousser ses propres champignons chez soi. Comment procéder ? Quels sont les indispensables de ce type de culture ? Faisons le point.

Comprendre la reproduction du champignon avant de se lancer

Avant de vous lancer dans cette belle entreprise qu’est la culture de champignons à domicile, intéressons-nous un peu plus en détail à la reproduction de ces végétaux. Les organes reproducteurs des champignons sont les spores. Mais, pour que celles-ci puissent entrer en phase de germination, des conditions bien spécifiques de température, de luminosité et d’humidité doivent être réunies. La spore est alors en mesure de développer des racines mâles ou femelles, appelées mycéliums. Pour engendrer la naissance d’un nouveau champignon, le mycélium mâle ou femelle doit fusionner avec un mycélium de « sexe » opposé. C’est alors que naît le carpophore, c’est-à-dire le jeune champignon qui développera au fil de sa croissance un chapeau, un anneau, une volve et des lamelles, puis libérera à son tour des spores.

Vous l’aurez compris, la culture du champignon nécessite de mettre en place toutes les conditions nécessaires à la germination des spores. Et, pour cela, bien choisir le mycélium de l’espèce que vous souhaitez cultiver est nécessaire. Nous l’avons vu, un mycélium mâle doit rencontrer un mycélium femelle, pour engendrer le carpophore. D’autre part, opter pour le meilleur substrat (l’environnement dans lequel va se développer le champignon) est essentiel. Justement, lequel choisir ? Explications.

Le choix du substrat pour la culture des champignons

Le substrat constitue le terreau dans lequel a lieu la germination, puis le développement des jeunes champignons en végétaux adultes, capables ensuite de se reproduire. Chaque champignon possède des besoins bien particuliers aussi, il faudra sélectionner le substrat en fonction de l’espèce choisie.

  • La cellulose : il s’agit du constituant principal des cellules des végétaux. On la retrouve dans le bois, les feuilles, les plantes, etc. Aussi, il est tout à fait envisageable de créer son substrat maison, avec du papier par exemple, des restes de cartons ou des épluchures de légumes. La cellulose constitue un substrat adéquat pour la culture des champignons, et notamment des pleurotes.
  • La paille et le fumier : il s’agit du substrat privilégié pour la culture des champignons de Paris. Néanmoins, celui-ci doit être fermenté au préalable.
  • Les champignons eux-mêmes : ceux-ci contiennent également de la cellulose aussi, ils peuvent parfaitement jouer le rôle de substrat !

Pour rappel, quel que soit le substrat choisi, celui-ci doit être mélangé avec le mycélium correspondant à l’espèce cultivée pour obtenir de bons résultats.

Cultiver des champignons dans du marc de café, c’est possible

Le marc de café est généralement la solution la plus employée par les particuliers qui souhaitent se lancer dans la culture de champignon. C’est vrai, en optant pour cette solution, il est possible de faire pousser ses végétaux même à l’intérieur. Voilà qui est idéal, notamment pour les citadins qui n’ont pas la chance de profiter d’un jardin. Le marc de café apporte aux champignons la cellulose, ainsi que tous les nutriments dont ils ont besoin pour germer et se développer par la suite.

Cette substance permet également de lutter contre la prolifération de nuisibles et de parasites, puisque le marc est un excellent répulsif. En revanche, il doit impérativement avoir subi une phase de séchage, avant d’être répandu sur la culture. En effet, le marc frais est nocif voire mortel pour les champignons.

Pourquoi se lancer dans la culture des champignons à domicile ?

  • Profiter de champignons frais : en intérieur, les champignons peuvent pousser tout au long de l’année. Aussi, il devient possible de récolter des produits frais à tout moment, à condition de respecter les recommandations précédemment évoquées.
  • Des produits biologiques à portée de main : produire des champignons chez soi ne nécessite pas l’utilisation de pesticides ou d’insecticides. De plus, connaître la provenance des ingrédients utilisés dans les plats de tous les jours constitue un réel avantage.
  • Faire des économies : cultiver ses propres champignons représente un coût bien moins important que l’achat de champignons frais en magasin.
  • La satisfaction de cultiver ses propres produits : les bienfaits du jardinage sur le moral et la santé mentale ont été démontrés à plusieurs reprises. C’est vrai, il est très satisfaisant de constater chaque jour l’évolution des végétaux plantés par vos propres soins ! D’autre part, il n’est pas nécessaire d’avoir la main verte pour obtenir de bons résultats. C’est vrai, la culture des champignons est à la portée de tous, même des enfants.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire