Quelle est la meilleure période pour planter du chanvre ?

Plante chanvre

Lorsque les premiers rayons de soleil, un peu plus chaud, se font ressentir au printemps, les jardiniers en herbe se dirigent à l’extérieur pour se mettre au boulot. Cependant, en ce qui concerne les graines de chanvre, il est bon de faire preuve de prudence et de restreindre ses ardeurs, quelque peu. Voici des informations qui permettent aux professionnels de la filière du chanvre d’obtenir le maximum de leur culture de chanvre, en extérieur.

Savoir choisir les graines

Avant de passer à l’action, il faut tout d’abord choisir les graines, de manière à obtenir exactement les résultats escomptés en matière de chanvre. Il existe tellement de variétés sur le marché, qu’un cultivateur non avisé, peut se perdre rapidement, et ne pas choisir la graine qui lui conviendra.

De nos jours de nombreuses variétés permettent aux cultivateurs de récolter un bon kilo de têtes de grand format, ce qui est généralement l’objectif primaire. Selon la variété, la floraison peut se produire plutôt rapidement, permettant ainsi une récolte hâtive, à la fin septembre. Mais ce qui la rend la plus attractive, est certainement qu’elle pousse très facilement. Certains spécialistes, comme The Green Brand, proposent par exemple des graines de cannabis à collectionner.

La patience est de mise

Lorsque les professionnels prennent la décision de cultiver le chanvre, savoir attendre la bonne période permet d’obtenir des résultats plus rapides. Il faut savoir que précipiter la semence des graines peut mettre en danger la croissance des plants, et même, l’empêcher totalement. Le problème est que le climat, au printemps, peut se modifier rapidement, dans un sens ou dans l’autre (froid/chaleur), ce qui influencera la germination de la graine et la croissance du plan par la suite. Il faut également se rappeler que la plante, lorsqu’elle sort de terre, est très fragile. Des écarts de température peuvent mettre fin, pour de bons, à la vie qui l’anime. Dans ce cas de figure, il faudra donc replanter de nouvelles graines.

C’est encore plus vrai en ce qui concerne les variétés dites « auto-floraison ». Leur cycle de croissance ne dure, en général, que deux mois. S’il fait trop froid et qu’il manque de soleil, leur croissance sera minimale et ne vous apportera que peu de têtes à récolter, et de plus, elles seront petites. Pour les graines régulières ou féminisées, le cycle sera de trois mois, ce qui permet une récupération possible, si le premier mois n’est pas tel que désiré. Il demeure toutefois plus opportun de planter un peu plus tard, qu’un peu lus tôt. Restez donc attentif à la météo.

La localisation est importante

Une grande partie des décisions, en ce qui a trait à la date de plantation des graines de chanvre, devrait tenir de la localisation du terrain. En effet, le printemps à Lille, n’est certainement pas celui de Nice. Il ne faut donc pas se limiter à la saison, mais bien aux températures et à la météo qu’il fait dans la région. Dans le second cas, le climat méditerranéen fera en sorte qu’il sera optimal de planter les graines début mai (au plus tard à la fin de ce même mois). Pour toutes les autres régions de France, les professionnels dans la filière du chanvre repoussent cette date de plus ou moins 30 jours. Ces dates ne doivent cependant pas être utilisées comme un dogme.

Chaque année est différente

Chaque printemps se distingue, l’un de l’autre. Parfois, il se veut la continuité de l’hiver, alors que d’autres années, il s’efface immédiatement, pour laisser place à l’été. De toutes les informations que l’on puisse donner, en ce qui concerne la culture du chanvre, la plus importante est certainement qu’il faut rester attentif à la météo du printemps et prendre la décision de planter, en conséquence.

Ceux qui passent leur été au jardin le savent. Le froid, la pluie, ou le soleil et les chaleurs extrêmes peuvent endommager ou détruire, tout ou une partie, du chanvre cultivé. Cependant, au printemps, il est encore possible d’ajuster. Lors des jours froids de l’hiver, il s’agit d’attendre le retour du beau temps, et de patienter au moins deux semaines, une fois celui-ci arrivé, avant d’agir. Dans le cas contraire, si les températures élevées persistent, il est bien de passer au jardin pour procéder à la plantation.

Mais attention : il est grandement préférable d’errer dans les sens de la précaution. Planter trop tôt peut avoir des effets irréversibles, qui réduiront à néant, tous les efforts fournis. Alors que procéder plus tard, dans la saison, ne fera que reculer la période de récolte. Il faut prendre en compte que depuis de nombreuses années les mois de septembre sont beaucoup plus chauds que les années précédentes. Cela permet au chanvre de croître paisiblement, afin d’être récolté en début octobre, si telle est l’ambition des professionnels issus de la filière du chanvre.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire