Savon noir : un anti puceron naturel pour le jardin

feuille plante puceron noir

De nos jours, il existe de nombreuses techniques pour protéger ses plantes, sans pour autant utiliser de produits chimiques. Parmi eux, le savon noir est très réputé pour être un anti puceron naturel. Bien sûr, il y a des précautions à prendre pour que son efficacité soit optimisée dans le jardin.

Le savon noir lutte efficacement contre les pucerons

Bien qu’il ne soit plus nécessaire de présenter le savon noir, il est important de préciser certaines choses à son sujet. En effet, il faut savoir que le savon noir est biodégradable et n’est aucunement pas toxique pour la nature. Il détient ses deux caractéristiques parce qu’il est produit à base d’huiles végétales, que ce soit de l’huile d’olive, de l’huile de lin ou de maïs. Bien évidemment, le savon noir est très prisé pour le nettoyage du corps humain et il est aussi utilisé pour des soins du visage.

Mais cet article n’est pas un tuto beauté, ici, il est question de prendre soin des plantes du jardin ou du potager. Ainsi, il est possible de se servir du savon noir pour lutter contre l’arrivée de pucerons. Le savon noir est doté d’une action de contact. C’est-à-dire qu’il va venir se déposer tel un film sur le corps des pucerons, ou autres insectes, pour boucher leurs pores respiratoires. Cette action entraînera donc la mort de ces derniers par asphyxie.

Le dosage du savon noir est important

Comme pour toute chose, quand il s’agit de doser, il faut savoir trouver le bon équilibre. En effet, un dosage faible sera moins efficace sur les insectes, tandis qu’un dosage trop fort pourrait abîmer la plante aspergée. De plus, il faut choisir un savon noir précis, car tous ne sont pas efficaces dans la lutte contre les pucerons. Il est important que le savon noir soit composé à 100 % d’huiles végétales, et surtout sans aucun additif. Il faut savoir que les dosages vont varier en fonction de l’état du savon noir. 

Pour un savon noir solide, dans un litre d’eau tiède, il faut dissoudre entre 50 gr et 60 gr. Concernant le savon noir liquide, la dose est de trois cuillères à soupe pour un litre d’eau tiède. Attention, le mélange doit être intégré dans le pulvérisateur seulement quand le savon noir est dissolu complétement et lorsque l’eau n’est plus tiède. Autre point important, il ne faut pas préparer ce mélange à l’avance, car il ne se conserve pas. Ainsi, il faut préparer le tout pour une utilisation sur la journée.

Y a-t-il des précautions pour un traitement au savon noir ?

Pour que le traitement à base de savon soit vraiment opérationnel, il y a quelques précautions à respecter. En effet, il est important que le mélange décrit plus haut dans cet article soit appliqué sur toute la surface de la plante concernée. C’est-à-dire sur l’endroit et l’envers des feuilles, de sorte à toucher tous les pucerons qui y logent. Le pulvérisateur peut faire amplement l’affaire, mais l’utilisation d’un brumisateur permettra de créer un genre de brume qui se diffusera plus facilement sur la totalité de la plante.

De plus, le savon noir peut entraîner un risque de phytotoxicité pour les plantes qui reçoivent ce mélange. L’important, pour éviter cela, c’est de bien respecter le dosage préconisé et de faire un test à petite échelle avant d’appliquer la solution au savon noir sur toutes les plantes envahies par les pucerons. Pour terminer, il est conseillé d’appliquer ce traitement par temps sec dans la matinée ou le soir. Cela permet d’éviter de brûler les feuilles à cause du soleil et de l’effet « loupe » engendré par les gouttes pulvérisées.

Ne pas abuser du savon noir pour son jardin ou son potager

L’efficacité du savon noir pour lutter contre les pucerons est prouvée, à condition de respecter les conditions et les dosages. Mais cette pratique a tout de même des limites. Déjà, il ne faut pas s’attendre à éradiquer totalement les pucerons de son jardin. Une application du mélange ne peut impacter la totalité d’une colonie de pucerons et ce n’est d’ailleurs pas souhaitable pour la biodiversité du potager. En appliquant de temps en temps la solution au savon noir, cela permet de réguler l’arrivée des pucerons pour éviter qu’ils n’attaquent les plantes. En appliquant du savon noir, il y a de grandes chances de tuer d’autres insectes en même temps que les pucerons.

Ces mêmes insectes qui dépendent des pucerons pour se nourrir ou pour se reproduire. De cette façon, l’abus de l’application au savon noir impacte toute une chaîne alimentaire et la biodiversité du jardin. Parmi les insectes concernés, il y a les coccinelles, les chrysopes, les syrphes, et les guêpes qui jouent un rôle important dans un jardin. Ce sont des prédateurs du puceron et il est important de les avoir dans le jardin pour jouer sur une régulation naturelle des insectes qui y vivent. Il faut donc utiliser le traitement au savon noir pour répondre à une invasion de pucerons. Mais pas comme un traitement préventif contre ce genre d’invasion.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire