Un sol riche en humus, indispensable pour vos cultures

Pour un terrain fertile permettant le bon développement des végétaux, la présence d’humus est indispensable. Composé de matières organiques, l’humus intervient dans la rétention de l’eau dans le sol et préserve sa porosité. Quelle est l’importance d’un sol riche en humus ? Quelles sont les conséquences d’une mauvaise humification et comment en venir à bout ? Découvrez ici toutes les réponses à vos questions.

L’humus, la première couche du sol composée de matières organiques

Le sol est composé de plusieurs strates, la première étant l’humus. On retrouve ensuite une couche d’éléments minéraux et organiques, la strate minérale faite de roche, puis la roche mère. La couche qui nous intéresse ici se compose principalement de matières organiques, c’est-à-dire de matières faites de carbone : des restes de végétaux (feuilles, fleurs, champignons, herbes, etc.), ainsi que des cadavres de petits animaux. Ces matières organiques sont décomposées par l’action des bactéries et des insectes, pour créer l’humus qui donne à la terre une couleur foncée, ainsi qu’un aspect grumeleux et humide. Nous le verrons un peu plus tard, l’humus est la composante essentielle d’un sol fertile et en pleine santé. Mais, pour l’instant, intéressons-nous un peu plus en détail à la création de l’humus.

Comment se forme l’humus ?

Nous venons de le voir, l’humus est formé par la dégradation des matières organiques, un procédé qui rappelle celui du compostage. Aussi, l’humification ne peut avoir lieu sans la mise au repos de la terre. En effet, un labourage intensif effectué sur les terres cultivées empêche la formation de cette couche nécessaire à la fertilité du sol. Voilà qui explique, entre autres, pourquoi l’utilisation d’engrais naturels ou chimiques est indispensable sur les terres agricoles : l’humus, à cause d’une activité intensive de la terre, n’a pas le temps de se former et de favoriser ainsi la pousse des végétaux.

L’humus permet de préserver l’hydratation dans le sol

Si l’humus intervient activement dans la fertilité de la terre, il permet également de préserver l’hydratation de celle-ci. En effet, c’est l’humification du sol qui assure la préservation de sa porosité. De ce fait, en cas d’intempéries, l’eau ne peut s’infiltrer dans les couches inférieures du terrain et reste en surface, sous l’action du humus qui la retient efficacement. Aussi, un sol riche en humus permet également de limiter les arrosages, mais aussi de créer un terrain particulièrement propice à la culture des plantes, des fruits et des légumes.

Un sol riche en humus est fertile et assure le bon développement des végétaux

Nous l’avons mentionné à plusieurs reprises, l’humus est indissociable d’une méthode de culture efficace. Pour rappel, celui-ci est formé grâce à la dégradation des matières organiques par les vers, les insectes et les bactéries qui se trouvent à la surface du sol. Or, la digestion de ces matières organiques engendre la création de minéraux et de composés chimiques indispensables à la croissance des plantes. Aussi, l’humus est capable de délivrer en permanence de la nourriture pour les végétaux, leur permettant ainsi de se développer dans de bonnes conditions. En d’autres termes, on peut affirmer que l’humus constitue un véritable garde-manger pour les végétaux. On comprend donc aisément l’intérêt de l’humification du sol de son potager ou de son jardin !

Quelles sont les conséquences d’un sol pauvre en humus ?

Vous l’aurez compris, un sol pauvre en humus ne permet pas de maintenir une bonne croissance des végétaux. Mais ce n’est pas tout ! En effet, comme nous l’avons vu précédemment, l’humification assure la porosité du sol. Lorsque l’humus vient à manquer, le sol devient plus lisse est n’est donc plus en mesure de retenir l’eau. De ce fait, il subit le phénomène d’érosion et de lavage, entraînant ainsi l’assèchement de la terre. D’ailleurs, un manque d’humification génère ce que l’on nomme « la croûte de battance », la formation d’une couche de boue séchée créée par l’infiltration de l’eau dans le sol, particulièrement néfaste pour la fertilité du terrain ainsi que pour sa biodiversité. La croûte de battance est un phénomène récurrent, notamment dans les zones de culture intensive.

Quelques astuces, pour une bonne humification des sols

Jardiniers amateurs ou aguerris, sachez qu’une bonne humification de votre terrain est essentielle. Aussi, pour cela, plusieurs solutions peuvent être envisagées. La première consiste à favoriser le développement de la biodiversité dans les sols. Pour cela, éviter un labourage trop profond est indispensable. D’autre part, il faut également fournir la nourriture nécessaire à cette biodiversité. Pour cela, répandre du paillis sur son potager ou dans son jardin est une méthode vivement recommandée. Plusieurs matières organiques peuvent intervenir dans la formation du paillis : la paille bien sûr, les herbes coupées, les feuilles mortes, les épluchures de légumes, le compost, le fumier fermenté, etc. En appliquant du paillis régulièrement sur vos cultures, mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir de bonnes récoltes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire