Comment procéder pour tailler un olivier ?

olivier rameau echelle bois

De nombreux Français ont décidé d’adopter des oliviers dans leurs jardins. En effet, l’olivier est un arbre qui est facile d’entretien à condition qu’il ait une bonne exposition au soleil. L’entretien de celui passe obligatoirement par la taille. Avant de commencer à couper ses branches aléatoirement, il est important de se renseigner sur les gestes à adopter.

Y a-t-il des différences de taille pour un olivier ?

Tailler un olivier n’est pas anodin, chaque style de taille vise un but bien précis qu’il faut définir à l’avance. Il faut savoir qu’un olivier qui est bien entretenu, notamment par la taille, récompensera les adeptes du jardinage par un meilleur rendement en olive. Pour cela, il existe deux façons de procéder pour la taille de son olivier :

  • La taille de formation : comme son nom l’indique, ce procédé de taille permet de structurer une jeune pousse. L’objectif recherché ici est lié au tronc central afin qu’il se développe mieux. Pour cela, il faut couper toutes les autres branches de l’olivier pour que son énergie ne se concentre que sur sa base centrale. Par contre, il ne faut pas s’attendre à obtenir des olives durant sa période de repousse ;
  • La taille de fructification : ce procédé de taille a pour but d’assurer un rendement optimiser de l’olivier. En soi, la taille de fructification se résume à entretenir les branches de façon périodique et répétitive. Ainsi, la coupe des branches qui ont un rendement faible aura pour effet de mieux allouer l’énergie de l’olivier sur les branches plus rentables.

Qu’est-ce qu’une taille sévère d’un olivier ?

Correspondant à une taille de restructuration, la taille sévère d’un olivier permet de régénérer l’arbuste. En effet, il est important de souligner qu’un olivier est un arbre fragile. Il est souvent enclin à des maladies qui détériorent son état. Par exemple, il est possible de trouver des tâches jaunâtres et noires sur ses feuilles et certaines branches commencent à pourrir. Généralement, c’est dans ce contexte qu’une taille sévère doit être pratiquée. Néanmoins, la taille sévère d’un olivier peut avoir l’effet inverse pourtant escompté. Entrainant parfois la mort définitive de l’arbuste.

De plus, il est possible de pratiquer la taille sévère sur un olivier qui n’est pas malade. Cette pratique est souvent utilisée pour retravailler la forme de l’olivier, tout en permettant de se débarrasser des branches défectueuses. Les oliviers en bonne santé se remettront toujours de cette taille, à condition qu’elle soit bien faite. Par contre, il faut notifier que la taille sévère doit être faite après la période des gelées en hiver. Sinon, il se peut que l’olivier ne s’en remette pas, notamment à cause du manque de soleil lors de cette période.

Quand faut-il tailler un olivier ?

Il existe des périodes, qu’il faut scrupuleusement respecter, pour la taille d’un olivier. Comme indiqué un peu plus haut dans cet article, la taille de l’olivier doit se faire après la période des gelées. Ainsi, il est préconisé de tailler l’olivier de la fin du mois de février jusqu’au mois d’avril. Cette taille doit être respectée chaque année afin d’habituer l’olivier à un cycle végétatif périodique. Concernant la taille de fructification, elle doit être réalisée lors de la période de plantation des arbres. Cette période est définie entre le mois de novembre et celui de février, mais il faut faire attention aux périodes de gel.

Cette taille de fructification a besoin d’être réalisée tous les 5 ans, pour redonner un coup de pouce à la production d’olives. Ensuite, il est nécessaire d’élaguer son olivier tous les six ou dix ans. L’élagage permet d’éviter que les arbres ne gagnent trop en hauteur. Un olivier non-élaguer sera beaucoup productif en olive qu’un olivier bien entretenu et élagué. En effet, les spécialistes sont unanimes pour dire que la pousse d’olive est plus favorable lorsque les branches sont courtes, à proximité du tronc.

Comment bien tailler son olivier ?

Pour réussir à tailler correctement son olivier, il y a de nombreux paramètres à prendre en compte. Tout d’abord, les branches qui sont les plus exposées au soleil poussent plus vite que les autres. Il faudra donc régulièrement les couper, car elles ne sont pas productives. De plus, les nouvelles pousses appelées gourmandes empêchent une bonne fructification et le mûrissement des olives. Il faut donc les couper. Pour limiter la pousse rapide des branches, le pincement est une bonne technique qu’il faut effectuer au printemps.

Les spécificités de la taille d’olivier en nuage

La taille en nuage d’un olivier est une technique qui s’inspire directement dans les jardins japonais. Bien que cette technique soit propice à n’importe quel genre d’arbre, elle reste néanmoins difficile à maîtriser. Il y a trois étapes à respecter pour la taille d’un olivier en nuage :

L‘étude de l’olivier à tailler : il permet de connaître la structure de l’arbuste pour mieux appréhender sa taille en nuage ;

Le dégrossissement : c’est un nettoyage de fond qui permet de retirer les branches mortes ou inutiles. Cela donne de l’aération à l’olivier ;

La séparation des masses : pour ce faire, il faut se préoccuper de la grosseur des branches et de leur orientation. Cette séparation des masses sert à réaliser un rassemblement des feuilles sur les contours de l’olivier, pour donner cet effet nuage.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire